Association Sportive de Montaren et Saint Médiers : site officiel du club de foot de MONTAREN ET ST MEDIERS - footeo

SANTE

 

Que faire en cas de..

Un mauvais mouvement, une mauvaise réception et c'est l'entorse. Comment soigner cette pathologie, la plus fréquente en traumatologie du sport ?

 

 

Un faux-pas et la cheville peut tourner

 

 

 

 

1.Déterminer la gravité de la blessure

Les signes d'une entorse sont : l'enflure, la douleur, les ecchymoses et la difficulté à bouger la cheville après le traumatisme.

Si vous arrivez à faire bouger votre cheville assez facilement, c'est que vous avez une simple foulure. Si vous ne parvenez pas à la faire bouger et qu'elle gonfle, c'est une entorse. Essayez alors de poser le pied par terre et de vous appuyer dessus. Si la douleur est extrêmement vive, consultez un médecin.

Sinon, vous pouvez soigner votre cheville par vous-même. Le remède conseillé par de nombreux médecins : le RGCE, Repos, Glace, Compression

 

 

 

2.La cheville au repos

 

 

 

 

Ne posez pas le pied par terre juste après le traumatisme.

 

 

La première chose à faire en cas d'entorse est de stopper tout de suite l'activité sportive. La cheville ne doit plus du tout être sollicitée.

Ne marchez pas sur le pied touché, même pour rejoindre le banc de touche ou les vestiaires. Faites-vous porter par quelqu'un ou utilisez des béquilles pour vous déplacer.

La cheville devra être au repos pendant 24 à 48 heures pour éviter que la lésion ne s'aggrave.

 

 

3. Utiliser une bombe de froid

 

 

 

  L'utilisation de sacs de glace ou de bombe de froid est recommandée

 pour diminuer l'enflure de la cheville et la douleur.

 

 

N'oubliez pas d'envelopper votre cheville dans un tissu (un tee-shirt fait très

bien l'affaire) avant de poser la glace dessus. Cela évite une éventuelle brûlure

 par le froid.

Ne laissez pas ce sac trop longtemps sur votre cheville mais renouvelez l'opération

 toutes les 3 heures pendant 2 jours si la douleur persiste.

Concernant les bombes de froid, il est déconseillé de pulvériser le produit

 

 

à moins de 25 centimètres de la cheville. Là encore, il s'agit d'éviter une brûlure.

 

 

4. Faire un strapping

 

 

 

 

Le strapping doit compresser la cheville sans la serrer au point de gêner la circulation sanguine. 

 

 

 

 

 

Le strapping va permettre de protéger le ligament atteint,

tout en conservant la mobilité de la cheville. Il est désormais très rare

 de plâtrer pour une entorse de la cheville.

Plutôt que de faire un strapping, vous pouvez utiliser une orthèse semi-rigide,

qui maintient la cheville (environ 25 €).

 

 

 

 

 

5. Surélever la cheville

 

 

 

Surélever la cheville. 

 

 

Dans la journée, surélevez-votre cheville au niveau de votre thorax. En clair, allongez votre jambe le plus souvent possible. Cela évitera que la cheville continue à gonfler.


La nuit, n'hésitez pas à poser votre pied sur un oreiller ou un gros coussin pour que votre cheville touchée soit légèrement plus haute que le reste de votre corps

6. Rééduquer la cheville

 

 

 

 

 

 

Pour renforcer votre cheville, vous pouvez faire des exercices. La piscine est idéale pour cela.

 

 

Selon la gravité de l'entorse, vous pourrez recommencer le sport après 2 à 12 semaines de "convalescence". Certains sports, comme le basket, le football ou le rugby, nécessitent plus de repos pour la cheville que d'autres. La natation, le vélo ou le footing sont des activités qui sollicitent moins la cheville, où il y a moins de chocs.

Cependant, quel que soit votre sport, vous n'êtes pas à l'abri d'une "rechute". D'où l'utilité de rééduquer et renforcer la cheville. Pour cela, vous pouvez effectuer des exercices, notamment en piscine.

Enfin, de plus en plus de sportifs espèrent éviter les entorses en faisant des strapping "préventifs" ou en utilisant des chevillères souples pendant leur pratique du sport. Mais cela ne constitue pas une garantie.

Dans tous les cas, la pratique conseillée est évidemment de consulter un spécialiste de la rééducation.

 

 

 

Prévention des blessures musculaires

 

Prévenir les crampes musculaires

 

  • Évitez la déshydratation en buvant avant, durant et après l’exercice, par petites quantités. L’hydratation aide à maintenir la circulation sanguine dans les fibres musculaires.
  • Alternez l’eau et les boissons pour sportifs, qui ont l’avantage de contenir des sels et des minéraux. Les crampes peuvent être causées par un manque de sodium et de potassium dans le muscle.
    Conseil. Diluez les boissons pour sportifs, qui contiennent souvent trop de sucre. Ces boissons devraient être limitées aux activités intenses qui durent plus d’une heure.
  • Reconnaissez les signes de fatigue et sachez vous arrêter avant que les crampes apparaissent.
  • Progressez graduellement dans un sport. La fatigue musculaire qui survient lorsque le muscle n’est pas habitué à fournir la force demandée peut causer les crampes. 

Prévenir les contusions

  • Portez les équipements de prévention : casque, protège-tibia, genouillères, chevillières, etc. 

Prévenir l’élongation

  • Ayez une bonne hygiène de vie : adoptez une alimentation équilibrée et le maintien d’un poids santé (l’obésité) peut entraîner une contrainte ou une tension sur les muscles), avec un sommeil régulier.
  • Ayez recours aux services d'un entraîneur compétent, que ce soit pour vous initier à un nouveau sport ou parfaire vos techniques.
  • Évitez d'augmenter brusquement l'intensité dans la pratique d'une activité professionnelle ou d'un sport exigeant. En y allant progressivement, on laisse au corps le temps de s'adapter et l'on renforce les muscles tout en assouplissant les tendons.
  • Respectez un temps de repos pour récupérer suffisamment après les entraînements et les compétitions.
  • Adaptez votre activité sportive à votre forme physique et à votre âge.
  • Prévoyez un bon équipement et des chaussures qui corrigent les défauts d'appui éventuels.
  • Avant l’activité physique : préparez votre organisme à l’effort (cardiovasculaire, musculaire, tendineux) avec un échauffement progressif de vos muscles et de vos tendons (environ 10 minutes). Un jogging léger ou de la marche rapide conviennent. L’intensité de la préparation dépend de l’intensité de l’activité qui sera ensuite réalisée. Consultez un entraîneur spécialisé dans le sport pratiqué.
  • Après l’activité physique : faites une séance d’étirements progressifs, en effectuant alternativement une tension maintenue une vingtaine de secondes, puis un relâchement, et en prenant soin d’étirer lentement tous les muscles utilisés pendant l’activité physique. Les étirements sont des exercices très intéressants à condition de les effectuer de façon modérée. 

 

 

Les accidents musculaires

Les accidents musculaires sont les accidents les plus fréquents dans le monde des blessures du football. De quelques jours (pour une élongation) à quelques mois (pour déchirure ou une rupture), il est important de bien soigner son muscle pour éviter toutes récidives…

Plus précisément, “la déchirure musculaire aussi appelée claquage correspond à l’élongation traumatique d’un muscle et la destruction d’une ou plusieurs fibres musculaires”.

Les accidents musculaires au foot peuvent être produits par 2 mécanismes différents :

  • Direct (dit intrinsèque) : Suite à un choc direct sur le muscle. Par exemple lors d’un contact un peu violent entre deux joueurs  (la fameuse béquille)
  • Indirect (dit extrinsèque) : Suite à un shoot raté, une impulsion trop puissante, une mauvaise réception de saut, un changement brutal de direction…



Prévention des accidents musculaires du footballeur

Les cas fréquents de claquage ont lieu lorsque l’échauffement n’a pas été bien effectué. Le muscle étant encore trop “froid” pour la pratique du foot…

Les déchirures musculaires peuvent survenir même chez les sportifs les plus avertis, néanmoins, on peut prévenir la survenue de ces accidents :

  • Les muscles et les tendons doivent être entraînés tout au long de l’année
  • La préparation physique doit être progressive
  • Bien considérer la phase d’échauffement : un muscle froid est plus fragile.
  • Les étirements : assouplir un muscle, c’est améliorer sa qualité élastique et ainsi lutter contre les blessures.
  • Le relâchement : dans tous les gestes sportifs, un plus grand relâchement induit une diminution du risque de blessure.
  • Le respect et l’écoute de son corps : savoir s’arrêter quand on est trop fatigué, ou quand les crampes commencent à se ressentir.
  • Respecter les temps de récupération et boire beaucoup d’eau



Diagnostic

La déchirure se caractérise par une douleur vive comme un véritable “coup de poignard”, soudaine et violente, le muscle ne pouvant plus bouger. Elle est accompagnée de l’apparition d’un hématome.

Au foot, les 4 principaux muscles concernés par les déchirures musculaires sont :

  • Le quadriceps (devant de la cuisse)
  • Les ischio-jambiers (en arrière de la cuisse)
  • Les adducteurs (en dedans de la cuisse)
  • Le jumeau interne (au niveau du mollet)

Les accidents musculaires sont classés selon 4 stades de gravité :

  • L’élongation correspond à des micros déchirures au sein du faisceau musculaire.
  • La Déchirure correspond à une déchirure partielle du muscle, cette déchirure est également appelée “Claquage”.
  • La Rupture Complète correspond à une rupture complète du muscle.
  • La Désinsertion Musculaire : le muscle est arraché de son insertion osseuse.

La déchirure peut être mise en évidence par une échographie et ou une IRM pour les cas les plus graves.

Traitements des accidents musculaires du footballeur

D’une manière générale, lorsqu’il s’agît d’un problème musculaire, il est conseillé directement après l’accident :

  • Arrêt immédiat de l’activité
  • Glaçage sur la région traumatisée
  • Bandage compressif
  • Élévation de la jambe

Ne surtout pas masser, ceci pourrait aggraver l’hémorragie.

 

 

 

 

TALON D'ACHILLE

 

UN PEU D'HISTOIRE...

  • Le talon d'Achille désigne tout simplement le point faible d’une personne, en référence à Achille, héros de la mythologie grecque. A sa naissance, sa mère Thétis trempa l’enfant dans les eaux du Styx, réputées pour rendre invulnérable. Cependant, pour le plonger dans le fleuve, elle le tenait par le talon, ainsi son corps était invulnérable mais pas son talon. C’est à cause d’une flèche empoisonnée reçue dans la seule partie vulnérable de son corps (le talon) qu’Achille mourut. 

D'ANATOMIE...

 

  • Le tendon d'Achille est une puissante structure fibreuse, interposée entre le mollet (muscle triceps sural) et le pied.

Ce tendon joue le rôle d'un véritable levier, dont la force de traction se répartit sur toute la surface du pied

Il s'enroule en grande partie autour du calcanéum ( talon ), qui lui sert de poulie, permettant la transmission des forces de contraction du quadriceps (cuisse ) et du triceps ( mollet ) jusqu'au pied

Les fibres qui le constituent sont très sensibles à la déshydratation, cause principale des tendinites. Etant peu vascularisées, elles sont donc particulièrement fragiles.

 

LA TENDINITE...

  • La tendinite au tendon d'Achille ou tendinite achiléenne ou encore tendinopathie calcanéenne est souvent causée par une déshydratation. La douleur se situe au pied ou au talon mais elle révèle toujours une erreur plus générale d'alimentation ou d'entraînement qui pourrait être facilement évitée. Non soignée cette pathologie peut même provoquer une rupture du tendon d'Achille.

 

CAUSES DE LA TENDINITE

  • Des tendons particulièrement courts, étroits et raides
  • Un manque de souplesse des mollets
  • Une déshydratation pendant et après l'effort
  • Un excès d'acide urique dans le sang, qui peut être responsable de la goutte, nécessitant un régime alimentaire. Il faut alors diminuer la consommation de viande pendant quelques semaines.
  • Un trouble morphologique de la voûte plantaire ( pieds creux ou pieds plats)
  • Une pathologie chronique du tendon (maladie rhumatismale)
  • Un foyer infectieux dentaire ou oto-rhino-laryngologie (ORL)
  • L'âge: avec l'âge l'élasticité du tendon diminue plus vite que l'élasticité musculaire. Il se produit un conflit tendon-muscle puisque l'ensemble n'a plus la même élasticité.

LES SYMPTOMES: de la douleur après l'effort à la rupture du tendon

 

Les symptômes de la tendinite du mollet, ou tendinopathie, évoluent selon 4 stades:

 

  • Douleurs du tendon survenant après des activités sportives et cédant facilement au repos
  • Douleurs survenant en début d'entraînement pour réapparaitre à la fatigue
  • Douleurs permanentes à l'effort obligeant l'arrêt de ce dernier. Ces douleurs peuvent s'intensifier et devenir permanentes lors de la vie quotidienne.
  • Rupture du tendon

 

 

 

Tendinite au tendon d'Achille gauche: le talon gauche est plus épais que le droit

CONSEILS

  • Amortir les chocs
  • Corriger les anomalies morphologiques
  • S’étirer avant et après le match
  • S’échauffer
  • S’abstenir de toute musculation intempestive 
  • Augmenter la ration d'eau quotidienne
  • Limiter la consommation de viande
  • Garder un moral d’acier

 

Alors chouchoutez vos pieds!!!

 

 

 

 

Jeremy Duhez est devenu membre 1 an
[Sujet supprimé] 1 an
L' AS MONTAREN s'est mise en sommeil... : envoi plus de 2 ans
INFOS AS MONTAREN plus de 2 ans
ASSEMBLEE GENERALE plus de 2 ans
EDSON AU BRESIL plus de 2 ans
3-3
LEINS / U13 Equipe 2 plus de 2 ans
LEINS / U13 Equipe 2 et 2 autres : résumés des matchs plus de 2 ans
1-2
ST PRIVAT / U13 Equipe 1 plus de 2 ans
4-2
LUNEL GC / SENIORS 1 plus de 2 ans
0-1
SENIORS 1 / BALARUC-BAINS plus de 2 ans
SENIORS 1 / BALARUC-BAINS et 2 autres : résumés des matchs plus de 2 ans
1-2
BESSEGES / U13 Equipe 1 plus de 2 ans
0-6
SENIORS 2 / Uzès Football Club plus de 2 ans
Damien LUPI (AS Montaren, DHR) : "Cette nouvelle défaite nous enterre..." plus de 2 ans

HORAIRES ENTRAINEMENTS

  JOURS-HORAIRES  ENTRAINEMENTS 

  

SENIORS 

 Mardi – Jeudi  19h00 à 21h00 

  Entraineur Principal

   LUPI Damien  06.24.54.76.67

 

 Entraineur adjoint

  PRADIER Jean-Paul  06.12.34.96.48

 

Entraineur gardiens

 BERTOLINO Alain  06.76.64.31.43   

      

 U13 (2002/2003/2004) 

 Lundi 17h30 à 19h00 

 Mercredi 17h à 18h30   

 Entraineur : 

 DE MELO Edson  07. 87. 67. 09. 70

 U11 (2004/2005/2006) 

 Lundi 17h30 à 19h00 

 Mercredi 17h à 18h30  

Entraineurs :  

CLEMENT David  06. 07. 36. 29. 21 

  

U9 (2006/2007/2008)

Mercredi 14h30 à 16h00

Entraineurs : 

 MICHEL Nicolas  06. 03. 69. 71. 80

 TESORIO Norbert  04. 66. 75. 04. 22

U7 (2008/2009)

Mercredi 14h30 à 16h00

Entraineur : 

DE FRANCO Jean-Franck   06. 14. 16. 22. 71

Malik   06. 29. 49. 72. 58

 

 

                                                       

                                                                                                                                                                                                                      

ANNONCE

======RECRUTEMENT=======

L' ASM  recherche un responsable "encadrement jeunes" désirant s'investir dans un projet du Club avec sérieux, implication et stabilité.

Contact : 

Mr De Franco Jean-Franck 06.14.16.22.71